Comment réagir face à une cybermenace ?

Personne n’est à l’abri des cybermenaces. Ces dernières années, nous avons vu beaucoup de campagnes de hackers largement partagés comme la rançon au bitcoin.

Si vous êtes victime d’une cybermenace ou pensez l’être, vous devez agir en 3 temps : comprendre ce qu’il se passe, vous défendre contre le risque actuel et prévenir un prochain problème.

Qu’est-ce qu’une cybermenace ?

Comme l’explique simplement et parfaitement ce site du gouvernement, la cybermenace est une attaque de systèmes informatiques privés ou publics.

C’est un terme global qui résume donc de nombreuses situations sur le web.

Ainsi, à titre personnel, vous pouvez être victime d’une cybermenace avec un cheval de Troie (aussi appelé « trojan »), un keylogger qui enregistre vos mots de passe, un virus qui met de la publicité partout sur votre navigateur…

Il est également de plus en plus courant de faire face à une demande de rançon. Les hackers vous menacent alors de révéler des infos secrètes sur vous (exemple : des photos intimes) si vous ne versez pas une somme d’argent.

Comment contrer la cybermenace ?

La première phase est de partir à la recherche de virus sur votre ordinateur. Un anti-virus et/ou un anti-malware peut scanner votre ordinateur et vous montrer les fichiers concernés.

Si vous ne savez pas comment faire ou que cela commence à être trop complexe, comme le besoin d’enlever un rootkit, faites appel à un professionnel de la sécurité.

Cela est encore plus important si les risques sont élevés. N’allez pas économiser une prestation à 3 chiffres si toutes vos données sont potentiellement infectées…

Comment se prémunir contre une potentielle cybermenace ?

Une fois la cybermenace contrée, il est temps de comprendre comment elle a pu entrer dans votre ordinateur et comment vous protéger.

La mise en place d’un meilleur anti-virus, la navigation sur des sites web plus sûrs ou une plus grande prudence sur l’ouverture des emails font souvent une grosse différence.

D’autres bonnes astuces simples sont aussi à suivre comme de varier vos mots de passe, d’en ajouter sur des dossiers sensibles de votre serveur, la non-participation aux quizz et autres enquêtes bidons sur les réseaux sociaux, la sauvegarde de vos fichiers sur un disque dur externe…

Enfin, si vous êtes une entreprise, réaliser un audit de sécurité de toutes vos infrastructures informatiques pour corriger les failles est à envisager.